menu


mardi 5 avril 2016

Jour 1 : Le Japon, voyage et premières impressions.

Alors voila. Avec pas mal de retard comme à mon habitude, je vais tâcher de retracer notre séjour au Japon, en dessins, photos, et anecdotes, jour après jour. Commençons donc par le commencement...

Avec mon barbu, nous sommes partis au Japon. Et pour résumer, le départ a plus ou moins ressemblé à ça (avec une qualité infâme, parce que, bah, j'ai pas de scanner...) :

 




Une fois dans l'avion, après cette petite pointe d'excitation mêlée d'angoisse du décollage "où on va peut-être mourir", vient le moment de s'occuper (comme de juste, j'ai regardé des dessins animés) de manger des plateaux repas qui mettaient bien dans le bain (avec les serviettes chaudes ! :) ) puis d'essayer de dormir. 
Une fois le sommeil vraiment disparu, quelques heures plus tard, j'ai profité du jour naissant pour prendre des photos, je ne peux pas m'empêcher de vous en faire subir quelques unes...

Quelque part en Russie :

Quelque part en Russie - Astate

Quelque part en Russie - Astate


La première image du Japon gravée sur ma rétine : (Bonjour Hokaïdo !)

Hokkaido vu du ciel - Astate

Quelque part au Japon...

Quelque part au Japon - Astate

L'atterrissage se fait en douceur, et nous voila dans l'aéroport, ou l'une des premières images qui nous accueil est celle du petite voiturette électrique traversant le long couloir à basse vitesse en jouant une petite musique en boucle. On dirait que les japonais aiment les petites musiques... Impression qui se confirmera par la suite... 

Vient ensuite la lancinante attente des valises, connue de tous les grands voyageurs, le retrait des Japan Rail Pass précommandés, qui nous permettront de se balader sur une bonne part du réseau ferré gratuitement, puis nous partons vers Tokyo. Le monorail express, puis le métro, je découvre les transports en commun, les trains avec leurs petites musiques, et j'ouvre de grands yeux en voyant passer le paysage urbain avec ses successions d'immeubles entrecoupés d'arbres, ses caractères japonais sibyllins, et ce sentiment étrange de découvrir un pays étranger et pourtant rendu familier par les nombreux mangas et animés que j'ai pu voir durant ces dernières années...


Nos déambulations vers l'immeuble ne sont ensuite que des "premières fois" d'une naïveté assumée : le premier métro, la première lycéenne en uniforme, le premier cerisier en fleur...

cerisiers en fleur - Astate

Notre premier (tout petit) temple dans la ville, contenant lui-même un tori miniature 
qui n'excède pas trente centimètres de haut... 


Nous arrivons ensuite chez nous, dans l'appartement loué pour 5 jours dans Ikebukuro, quartier animé sans être trop bruyant, et notre premier objectif est de goûter des sushis, ce que nous faisons dans un restaurant à deux pas de chez nous que notre hôte nous avait conseillé. J'aime autant vous dire que le goût n'a rien à voir avec ce qu'on peut manger en France... 

Pas de grandes remarques culturelles pour l'instant, juste ce sentiment d'impatience à l'idée de découvrir ce pays de mes propres yeux.

Deux choses m'ont marquées aujourd'hui :

- L'architecture à la fois très carrée et dénivelée de Tokyo, où les gratte-ciels côtoient des temples qui ne font pas huit mètres de haut, créant une horizon disparate agrémenté d'arbres surgissant par surprise. 

- Notre passage dans le métro m'a permis de découvrir que le trench beige était plébiscité par les jeunes japonaises dynamiques, celles qui sortent du travail dans leurs petits tailleurs noir et leur talons chics.

Voila, c'était un premier bout du Japon vu par Astate. La suite au prochain numéro ! 

2 commentaires:

  1. Profitez bien tous les deux ! Jolies photos, je vais lire avec attention vos petites aventures !
    Un gros bisou de l'autre côté de la terre ! \o/

    RépondreSupprimer